25.54EUR

Bilinguisme d'écriture et auto-traduction
[2747500691]

Bilinguisme d\'écriture et auto-traduction
Reste-t-on soi-même en changeant de langue ? Question souvent posée, que l'on doit, dans le cas des écrivains, étendre non seulement au style, mais également à la problématique du bilinguisme d'écriture, qui prend parfois une ampleur prépondérante dans l'œuvre d'un auteur, comme pour Beckett de l'anglais au français ou Nabokov du russe à l'anglais. L'auto-traduction joue alors un rôle crucial qui amène à s'interroger sur l'identité du texte auto-traduit : où se trouve l'original au regard des versions existantes ? Dès le titre d'un ouvrage paru en 1985 consacré au bilinguisme, Julien Green semble répondre par avance à ce genre d'interrogations en forme de paradoxe : Le langage et son double. The Language and its Shadow, titre en miroir où au " double " répond l'ombre portée ("shadow"), mais aussi miroir de la traduction, dans la mesure où celle-ci est coutumière de telles métamorphoses, quand elles ne sont pas bien plus spectaculaires. Le changement de langue, pour le bilingue comme pour l'écrivain, comporterait ainsi une part irréductible d'altérité, semblable à un jeu de miroirs nabokovien. Confondant un peu vite altérité et altération, certains se rappelleront sans doute qu'il est courant de dire que traduire, c'est trahir. Mais une telle critique, quelle que soit la forme qu'elle revête, est au bout du compte toujours négative et s'avère manifestement inopérante quand on voit comment Beckett ou Nabokov passent de l'autre côté du miroir : leurs œuvres bilingues appellent une critique positive de la traduction, autrement dit une poétique.

Biographie
Michaël Oustinoff, agrégé d'anglais, est Maître de conférences à Paris III Sorbonne Nouvelle. Bilingue dès l'enfance (sa langue maternelle est le portugais), les langues - il en pratique cinq - continuent d'exercer sur lui un grand attrait, et en particulier ce qui permet d'assurer cette troublante médiation entre elles, la traduction.

Bilinguisme d'écriture et auto-traduction. Julien Green, Samuel Beckett, Vladimir Nabokov
Auteur(s) : Oustinoff Michaël
HARMATTAN, CRITIQUES LITTÉRAIRES
Paru en février 2001
ISBN : 2-7475-0069-1
Broché / 294 pages.

Avis des clients
Nous acceptons :
vide
Partager un produit
Partager par Mail
Partager sur Facebook Partager sur Twitter
Recherche rapide
 
Utilisez des mots-clés pour trouver le produit que vous recherchez.
Recherche avancée




A partir de 49 euros!
(pour la France)