24.00EUR

Rey Marie-Pierre : Alexandre Ier (tsar de Russie) (A1)
[2082101073]

Rey Marie-Pierre : Alexandre Ier (tsar de Russie) (A1)
Du tsar Alexandre Ier, son éternel rival, Napoléon en exil disait à Las Cases: "Il peut aller loin. Si je meurs ici, ce sera mon véritable héritier en Europe. " Napoléon est bien mort à Sainte-Hélène, en 1821 ; mais Alexandre le suivit dans la tombe dès 1825, à l'âge de quarante-huit ans. Et sa disparition brutale, survenue dans des circonstances troublantes, ajouta encore au mystère de celui que ses contemporains appelaient le "sphinx ". S'appuyant sur des archives jusque-là négligées et sur des documents inédits, cette biographie éclaire d'une lumière nouvelle le destin complexe d'Alexandre. Marie-Pierre Rey peint ainsi l'enfance du grand-duc, né en 1777, une enfance couvée et régie par sa grand-mère, Catherine II ; elle décrit son accession au trône en 1801, à la mort de son père, le tsar Paul Ier, assassiné sauvagement par des officiers dont Alexandre fut le complice. Cette note tragique qui ensanglante le début de son règne est vite oubliée, tant le bel empereur sait se faire aimer de sa Cour et de son peuple.

Mais la volonté de réforme dont témoigne Alexandre est bientôt occultée par son duel avec Napoléon, qui culmine avec l'invasion de la Russie par la Grande Armée et l'incendie de Moscou en 1812. Sur cet échiquier titanesque qu'est alors l'Europe tout entière, le jeune tsar, d'abord craintif face à "Buonaparte", devient une pièce centrale, il est au coeur des manoeuvres diplomatiques qui se succèdent parallèlement au fracas des batailles.

et peut ainsi entrer dans Paris, vainqueur, au printemps 1814. La gloire, pourtant, Alexandre en est las : à mesure que les années passent, c'est son salut qui préoccupe toujours plus le tsar, une obsession qui prend d'étranges chemins, puisqu'il envoie à Rome, peu de temps avant de mourir, un émissaire secret chargé de sonder le pape sur le rapprochement des Églises d'Orient et d'Occident. L'enquête de sa biographe dons les archives du Vatican notamment montre que la tentation catholique a bien effleuré le tsar Alexandre. Est-il vraiment mort, d'ailleurs, en 1825 ? Le doute subsiste.

Alexandre 1er petit-fils de la Grande Catherine et fils de l'empereur Paul 1er, est un tsar énigmatique, un personnage caché sous différents masques. Très beau, très intelligent, il a offert à son entourage comme à son peuple toutes les séductions possibles, mais dès son enfance il a subi la tyrannie de son éducation. Ce que ses parents, son épouse - l'admirable impératrice Elisabeth - son ami passionné le prince Czartoryski, sa maîtresse Maria Antonovna Naryschkine, sa complice la reine Louise de Prusse, son adversaire invincible - et pourtant vaincu - Napoléon Bonaparte, ses ministres, ses généraux, ses médecins n'ont pas su couvrir : c'est qu'Alexandre était un être double. Déchiré entre la passion que lui portait sa grand-mère Catherine et la haine qu'elle entretenait à l'égard de son père, ce souverain auréolé de succès militaires, adoré des femmes, capable de troubler certains hommes par son charme ambigu, fut condamné à ne jamais pouvoir être lui-même. Il se réfugia donc dans un autre lui-même, mystique, en attente de Dieu, peut-être pour faire pénitence et racheter sa culpabilité dans l'assassinat de son père. Ayant séduit tout son univers, il attendait encore la plénitude de son âme.

Biographie
Alexandre Ier
Marie-Pierre Rey
Broché
Paru le: 28/01/2009
Editeur : Flammarion Collection : grandes biographies
ISBN : 978-2-08-210107-3 EAN : 9782082101073.

Avis des clients
Nous acceptons :
Partager un produit
Partager par Mail
Partager sur Facebook Partager sur Twitter
Recherche rapide
 
Utilisez des mots-clés pour trouver le produit que vous recherchez.
Recherche avancée




A partir de 75 euros!
(pour la France)